Keepalived et unicast avec plusieurs interfaces

Vincent Bernat

Keepalived est une implémentation Linux de VRRP. Le rôle habituel de VRRP est de partager une adresse IP virtuelle entre un ensemble de routeurs. Pour chaque instance VRRP, un hôte primaire est élu et prend en charge l’adresse IP, assurant ainsi la haute disponibilité du service associé. Keepalived peut également être utilisé pour une élection primaire/secondaire générique, grâce à sa capacité à utiliser des scripts pour tester le bon fonctionnement du service et à exécuter des commandes lors d’un changement d’état.

Une configuration basique ressemble à ceci :

vrrp_instance gateway1 {
  state BACKUP          # ❶
  interface eth0        # ❷
  virtual_router_id 12  # ❸
  priority 101          # ❹
  virtual_ipaddress {
    2001:db8:ff/64
  }
}

Le mot-clé state, en ❶, indique à Keepalived de ne pas prendre le rôle primaire au démarrage. Sinon, les nouveaux nœuds créent une perturbation temporaire en reprenant l’adresse IP jusqu’à ce que l’élection soit terminée. Le mot-clé interface, en ❷, définit l’interface pour l’envoi et la réception des paquets VRRP. C’est également l’interface par défaut pour configurer l’adresse IP virtuelle. La directive virtual_router_id, en ❸, est commune à tous les nœuds qui partagent l’IP virtuelle. Le mot-clé priority, en ❹, détermine l’élection du routeur primaire. Si vous avez besoin de plus d’informations sur Keepalived, consultez la documentation.

La conception de VRRP est étroitement liée aux réseaux Ethernet et nécessite un réseau avec le support du multicast pour la communication entre les nœuds. Dans certains environnements, notamment les nuages publics, le multicast est indisponible. Dans ce cas, Keepalived peut envoyer des paquets VRRP en unicast :

vrrp_instance gateway1 {
  state BACKUP
  interface eth0
  virtual_router_id 12
  priority 101
  unicast_peer {
    2001:db8::11
    2001:db8::12
  }
  virtual_ipaddress {
    2001:db8:ff/64 dev lo
  }
}

Un autre processus, comme un démon BGP, doit annoncer l’adresse IP virtuelle au « réseau ». Au besoin, Keepalived peut déclencher toute action nécessaire à cet effet en utilisant les scripts notify_*.

Jusqu’à la version 2.21 (pas encore publiée), la directive interface est obligatoire et Keepalived transmettra et recevra des paquets VRRP sur cette interface uniquement. Si les autres nœuds sont joignables par plusieurs interfaces, comme avec BGP sur le serveur, il faut trouver une alternative. Une solution simple consiste à utiliser une interface VXLAN :

$ ip -6 link add keepalived6 type vxlan id 6 dstport 4789 local 2001:db8::10 nolearning
$ bridge fdb append 00:00:00:00:00:00 dev keepalived6 dst 2001:db8::11
$ bridge fdb append 00:00:00:00:00:00 dev keepalived6 dst 2001:db8::12
$ ip link set up dev keepalived6

L’apprentissage des adresses MAC est désactivé et une entrée générique pour chaque nœud distant est ajouté dans la base de données de transmission de l’interface : les paquets transmis sont diffusés à tous les pairs, notamment les paquets VRRP. Consultez « VXLAN & Linux » pour plus de détails.

vrrp_instance gateway1 {
  state BACKUP
  interface keepalived6
  mcast_src_ip 2001:db8::10
  virtual_router_id 12
  priority 101
  virtual_ipaddress {
    2001:db8:ff/64 dev lo
  }
}

À partir de la version 2.21 de Keepalived, unicast_peer peut être utilisé sans la directive interface. Je pense que l’utilisation de VXLAN reste néanmoins une astuce intéressante applicable à d’autres situations où la communication par diffusion ou multicast est nécessaire, alors que le réseau sous-jacent ne le permet pas.

Partager cet article